Actualités

Découvrez nos dernières actualités web médical

Accueil Ι Chroniques e-santé Ι Imagine Institut

Imagine Institut

21 mars 2024 publié par Pyramidale Communication

Institut Imagine

Les chiffres-clés de l’Institut Imagine1

  • 2007 : Création de la Fondation Imagine, Fondation de Coopération Scientifique (FCS) dédiée aux maladies génétiques, par les Pr Alain Fischer, Claude Griscelli, Arnold Munnich et Stanislas Lyonnet.
  • 2011 : Labélisation IHU (Institut Hospitalo-Universitaire) dans le cadre du Programme Investissements d’Avenir (PIA).
  • 2018 : Succès de l’Institut à l’évaluation de ses laboratoires par le Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur.
  • 2021 : Imagine remporte un 3ème appel à projets de recherche hospitalo-universitaire en santé grâce au projet Coviferon (mieux comprendre les fondements génétiques et immunologiques des différentes formes cliniques du COVID-19).
  • 2022 : L’Institut Imagine est coordinateur du projet européen EDIT-SCD (Horizon Europe) pour développer des thérapies géniques innovantes dans la drépanocytose.

Pour en savoir plus sur l’Institut Imagine, retrouvez l’interview de son directeur le Pr Lyonnet dans l’épisode spécial du 21 mars 2024 sur RARE à l’écoute, le podcast dédié aux maladies rares, en cliquant ici.

Institut Imagine, histoire & missions1,2

L’Institut Imagine est un pôle de recherche, de soins et d’enseignement, dédié aux maladies génétiques. L’institut regroupe chercheurs, médecins et patients avec pour l’ambition d’optimiser les découvertes scientifiques et de lutter contre les maladies graves et rares. Pour ce faire, la fondation allie recherche fondamentale, recherche clinique et transfert de technologies.

Six membres fondateurs du secteur public-privé ont créée l’Institut en 2007 : l’AP-HP / Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, l’Inserm, La science pour la santé, l’Université Paris Cité, la Fondation des Hôpitaux, la Mairie de Paris et l’AFM-Téléthon. Les représentants des membres fondateurs siègent au Conseil d’Administration de la Fondation Imagine.

L’Institut est basé sur le campus de l’Hôpital Necker-Enfants malades AP-HP, un leader mondial de la prise en charge des enfants. Il représente aujourd’hui le 1er pôle européen de recherche, de soins et d’enseignement sur les maladies génétiques. Pour répondre aux enjeux majeurs de santé publique, l’Institut a quatre missions principales : comprendre les mécanismes physiopathologiques des maladies, inventer les thérapies et traitements de demain, valoriser les résultats de la recherche et les transmettre par l’enseignement et la formation.

L’éclosion de nombreuses unités de recherche en pédiatrie du campus Necker-Enfants Malades s’est uni en Imagine. Cette énergie commune passait par la génétique, le plus grand dénominateur partagé entre les unités de recherche. En 2007, Claude Griscelli a créé la fondation Imagine éponyme de l’Institut.
Imagine signifie Institut maladies génétiques, mais aussi beaucoup d’autres choses, puisqu’on peut imaginer des progrès, des soins, de l’innovation…

Interview du Pr S. Lyonnet, directeur de l’Institut Imagine

Pour en savoir plus sur l’Institut Imagine, retrouvez les explications de son directeur le Pr Lyonnet dans l’épisode spécial sur RARE à l’écoute, le podcast dédié aux maladies rares, en cliquant ici.

Organisation, domaines prioritaires & succes1-4

La puissance de la recherche à Imagine : le translationnel. L’institut rassemble en un même lieu autour des patients 28 équipes de recherche (24 laboratoires intégrés et 4 laboratoires associés), 18 plateformes technologiques, ainsi que 31 centres de référence maladies rares et 8 unités cliniques affiliées des hôpitaux Necker-Enfants malades, Cochin et Georges Pompidou. En rapprochant ce continuum d’expertises, la fondation permet de faire progresser la recherche plus rapidement et efficacement avec une approche singulière « en boucle » ; l’observation clinique des patients et la compréhension des causes et mécanismes des maladies accélèrent les possibilités de diagnostic et la découverte de nouveaux traitements.

Les objectifs sur dix ans de l’Institut Imagine sont priorisés sur six grands domaines, en immunologie-infectiologie, maladies neurologiques et du neurodéveloppement, hématologie, anomalies de développement et cardiologie, néphrologie et science des données.

Aujourd’hui, nous avons organisé au sein d’Imagine des programmes intégrés de recherche et de soins, où se trouvent les plus fortes tendances corrélées entre laboratoires de recherche scientifique et centres de référence de maladies rares ou services hospitaliers traitant de maladies rares.

Interview du Pr S. Lyonnet, pédiatre & généticien

Pour en savoir plus sur l’Institut Imagine, retrouvez les explications de son directeur le Pr Lyonnet dans l’épisode spécial sur RARE à l’écoute, le podcast dédié aux maladies rares, en cliquant ici.

Plusieurs programmes de recherche multidisciplinaires lancés par l’Institut sont à l’origine de ses plus grandes réussites comme la labellisation Domaine d’Intérêt Majeur (DIM) en Thérapie génique, projet coordonné par Imagine et la Pr Marina Cavazzana visant à accélérer le développement de la thérapie génique, ou la Chaire Dior de Médecine sur mesure alliant les expertises du Dr Antonio Rausell et de la Pr Marina Cavazzana pour inventer la médecine et la thérapie génique personnalisées de demain. L’Institut est également élu pour coordonner le projet “EDIT-SCD”, soutenu par Horizon Europe, le programme cadre de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2021-2027. Ce projet, porté par Annarita Miccio, directrice de laboratoire à l’Institut Imagine, vise à évaluer l’efficacité et la sécurité des approches d’édition du génome pour la drépanocytose.
D’autres avancées de l’Institut sont essentielles en recherche sur les maladies génétiques, telles que l’identification d’une molécule thérapeutique pour l’Ataxie de Friedreich, le développement d’une méthode bio-informatique pour générer des cartes d’identité cellulaire, la codécouverte du gène responsable de l’achondroplasie (le gène FGFR3) une première mondiale pour le traitement de cette pathologie. Après plusieurs programmes de recherche pré-cliniques menés depuis 1994 par le Pr Laurence Legeai-Mallet, l’ambition de faire grandir les personnes atteintes de nanismes se concrétise avec plusieurs nouvelles molécules en essai clinique à travers le monde, dont certaines émanent directement de ses travaux sur les mécanismes dérégulés dans l’achondroplasie.

L’Institut poursuit également la lutte contre la Covid-19 avec son succès à l’appel d’offres de Recherche Hospitalo-Universitaire en santé (RHU) dans le cadre de Programme d’investissements d’avenir (PIA) pour le projet Coviferon, porté par le Pr Jean-Laurent Casanova et le Dr Laurent Abel. Ceci grâce aux découvertes majeures sur l’occurence des origines génétiques et auto-immunitaires des formes sévères de Covid-19, expliquant plus de 20% des formes sévères et décès, et d’un profil moléculaire des myocardites pédiatriques liées au Sars-Cov-2.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Institut Imagine ?

Cliquez ici et retrouvez l’épisode spécial sur le Podcast RARE à l’écoute.
Vous y découvrirez l’interview du Pr Stanislas Lyonnet, directeur de l’Institut Imagine.

Un projet à réaliser ?

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande, nous sommes à votre écoute !

Nos équipes vous accompagneront à chaque étape de votre projet.

Références :

PARTAGER CET ARTICLE :   

Pyramidale Communication

ARTICLE RÉDIGÉ PAR PYRAMIDALE COMMUNICATION

Prenez contact avec Pyramidale Communication